6 Replies to “Enduro du Cotentin 2018”

  1. Bravo pour le cadrage impeccable de chacune des photos, idem pour la mise au point et la netteté. Très impressionnant et le Nikon plein format n’explique pas tout !

    1. Merci du compliment mais j’ai voulu exposer l’image que je trouvais la mieux cadrée sur un site américain de photographie professionnelle… et le premier commentaire a été que j’avais des progrès à faire (ce qui est vrai et évite d’avoir les chevilles qui enflent).
      Le plein format apporte surtout un bonus sur l’étendue de la gamme de lumière captée. Cela permet de sortir des détails sur les maillots noirs ou gris foncés avec l’aide de logiciels qui vont exploiter l’image RAW.
      Le Nikon D800e utilisé n’est pas un foudre de guerre sur la vitesse des rafales et l’autofocus. Le téléobjectif à grande ouverture utilisé apporte un plus mais l’autofocus déteste les maillots foncés et va voir les petits oiseaux ou une autre partie du vélo dans près d’une fois sur cinq.
      Les téléobjectifs à grande ouverture ont l’avantage de faire ressortir le coureur en rendant flou l’arrière plan.
      Moi j’adore, mais ce choix augmente la difficulté de mise au point et surtout du cadrage de suivi à cause du poids de l’ensemble. Bref, c’est plus physique qu’on ne le croit…

    1. J’ai publié la ou les meilleures images de chaque rafale faites. Une des difficultés pour le photographe est de trouver un bon point de vue.
      A cause de ces déplacement nécessaires à la recherche des meilleures images, je suis passé à côté de quelques coureurs alors que d’autres apparaissent plusieurs fois.
      L’autre raison est technique ; parfois l’autofocus à « suivi 3D » de mon Nikon D800e (appareil sorti il y a 6 ans) plante et ne donne aucune image exploitable dans une rafale parce qu’il ne trouve pas de repère assez lumineux ou détaillé.
      C’est un problème récurent que je rencontre quand je fais des photos d’un tournoi de tennis ; le pire est quand le joueur porte un T-shirt uni noir.
      Pour les courses de VTT, c’est pire encore car le coureur apparaît dans le champ pendant moins d’une seconde et il faudrait avoir 2 yeux dans le même viseur ; l’un pour cadrer l’image et l’autre pour s’assurer que la mise au point (qui cherche en permanence dans l’image) se fait bien là où on le souhaite.
      Tout cela donne un taux de déchet qu’il faut accepter. Désolé si vous ne vous êtes pas retrouvé sur les images publiées.
      Si vous êtes intéressé, je peux en refaire en vous laissant choisir un endroit spectaculaire et nous pourrons faire plusieurs séries de prises pour obtenir le meilleur résultat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s